Montée de Sérichamp, une course mythique dans les Vosges

Sérichamp rise of a mythical race in the VosgesLa montée de Sérichamp est l’une des courses les plus populaires dans le massif des Vosges. Organisée chaque année pendant les vacances d’été, l’épreuve réunit des centaines de personnes venues d’un peu partout de la France ou d’ailleurs. Chaque année, c’est toujours dans une ambiance très conviviale et bon enfant que les participants se disputent la Trophée des Vosges.

Détails techniques de la course

L’épreuve se déroule sur un parcours total de 14 km qui comprend 66 m de dénivelé positif ainsi que 150 m de dénivelé négatif. Le point de départ se trouve au Théâtre de Verdure d’Habaurupt, soit à 590 m d’altitude. La ligne d’arrivée se trouve à la Chaume de Sérichamp, culminant à 1142 m d’altitude. C’est un parcours aux multiples paysages, ce qui fait justement son charme. Au fil de l’épreuve, les participants traversent des pierriers, des ruisseaux, des forêts et des champs. La partie bitume est limitée à seulement 500 m au départ des sentiers forestiers.

Petite description du parcours

Les deux premiers kilomètres de la montée de Sérichamp se déroulent sur un terrain assez plat. Après, il faut traverser la forêt et commencer à grimper jusqu’à environ 7 km. C’est à qu’on commence à descendre un peu. Pour les coureurs, cela offre l’occasion de distancer les autres participants en accélérant au possible. Il faut en profiter, car à peine on a le temps de prendre ses distances que cela remonte encore. Cette fois, la montée se fait vraiment raide et en épingle. On se rapproche de la ligne d’arrivée puisqu’il reste à peine trois kilomètres, mais il faut tenir bon et continuer à grimper. Cela semble ne pas s’arrêter de monter jusqu’au dernier point d’eau. C’est le moment de prendre son souffle et de se rafraîchir. Mais ce n’est pas tout. Une autre bonne surprise attend les coureurs, car c’est à nouveau la descente. Il ne reste plus que deux kilomètres maintenant donc il faut en profiter pour descendre le plus rapidement possible. Une fois en bas, on a apercevoir la Chaume de Sérichamp, le point d’arrivée. C’est la dernière ligne droite.

Leave a Reply